Vous êtes ici

Bricoleur du mois: Claude Bérubé

Bricoleur du mois de juillet: Claude Bérubé
© TVA Publications
|

Claude Bérubé conçoit des escaliers pour tous ceux qui en font la demande. Toutefois, il garde pour lui les meubles audacieux qu’il imagine et fabrique. Rencontre avec un bricoleur à la vocation tardive.

DÉCOUVREZ TOUS NOS BRICOLEURS

Le point de départ

Claude Bérubé s’est découvert un talent de bricoleur à 50 ans. Il n’avait jamais touché au bois avant cet âge. Ce monteur de lignes, anciennement machiniste, avait bien manipulé le métal, mais rien de plus. 

Photo de Claude Bérubé

«Dans les années 80, j’aidais mon frère à rénover sa maison, et il fallait qu’il transforme son escalier. Je me suis donné le mandat de le refaire au complet. Les marches... tout.» Cette première réalisation en métal et en bois lui a demandé des heures de travail, tout en lui révélant un talent inné. «Rien ne me préparait à ça, explique-t-il. Je suis tombé amoureux de la texture, de l’odeur, de la sciure... de la propreté du bois.» Cet intuitif à l’imagination débordante ajoute: «il n’y a pas de fin à ce qu’on peut accomplir.»

Il n’a suivi aucun cours, n’a pas cherché de modèles ni d’inspiration. Il a tout appris «sur le tas», comme disent les gens de métier. Ses meubles et ses créations, il les imagine dans sa tête. Son seul objectif, combler un besoin, une table, une causeuse, des chaises ou une lampe. «Je veux que ce que je fais sorte des sentiers battus. Il faut que les objets soient uniques», précise-t-il. Ses bois préférés sont le merisier et l’érable. Des bois durs qui répondent bien à ses attentes et qu’il achète à la scierie Bionor. «J’aime les nervures et les variations de couleurs qu’on trouve au cœur du merisier. J’utilise de l’huile pour faire ressortir le grain du bois. C’est plus naturel.»

Quand on lui demande s’il partage son savoir avec d’autres, il s’empresse de dire qu’il est un solitaire. Il a construit un atelier attenant à sa nouvelle maison pour y réaliser meubles et objets sans l’aide de personne. Mais, qui sait, peut-être qu’un jour son petit garçon suivra ses traces pour créer à son tour des meubles d’exception!

 

Pour voir ses réalisations, cliquez ICI >

 

 

Crédit photo: Christian Leduc

 

|